DSK : l’Europe et la crise

488651.jpgInvité ce matin de France Inter, Dominique Strauss-Kahn, président du Fonds Monétaire International, s’est exprimé sur la crise économique et sur l’Europe.

Il analyse une situation où les multiples plans de relance des pays européens semblent bien faibles par rapport à celui d’envergure de Barack Obama aux Etats-Unis. Pourtant au niveau européen nous aurions eu les moyens d’avoir un plan aussi ambitieux, mais les pays ont choisi d’agir isolément. Dominique Strauss-Kahn a donc relancé l’idée d’une gouvernance économique européenne qui semble plus que jamais indispensable pour coordonner les actions, notamment en période de crise.

Sur le long terme, le prédisent du FMI s’est évidemment engagé pour la régulation des marchés financiers en donnant une métaphore : « je ne suis pas pour laisser libre court aux marchés, on a cru que les marchés pouvaient s’organiser tout seul, c’est faux. Prenez la Place de la Concorde, si vous retirez les feux rouges et la police de circulation, c’est l’embouteillage général. C’est ce qui se passe aujourd’hui. »

17201.jpgExpliquons un peu cette métaphore. Les marchés ont besoin d’une part de feux rouges (des règles, des interdictions…) et de police (organismes de contrôle…). Or il est vrai que depuis les dérégulations des années 1980 dans le monde entier, les marchés, notamment financiers, manquent des deux. Les organismes de contrôle par exemple, qu’on appelle les « agences de notation », ont été privatisées aux Etats-Unis… Imaginez qu’on engage une milice privée pour la sécurité dans un pays ! Pire encore, aux Conseils d’administration de ces agences de notation, ce sont les banquiers qui ont petit à petit pris le pouvoir. Avant la crise nous étions donc dans une situation où les banques étaient chargées de se surveiller elles-mêmes ! Dominique Strauss-Kahn a plaidé pour une régulation à l’échelle européenne qui sera bien plus efficace qu’à un niveau national.

friedman.jpgEnfin j’aimerai citer un grand économiste du XXe siècle, Milton Friedman, le théoricien de l’ultra libéralisme et de la dérégulation, dont les idées ont influencé tant Reagan que Thatcher. Il y a quelques années, quelques temps avant son décès, à la suite du scandale Enron, entièrement causé par la dérégulation, l’économiste a avoué l’échec de son système dans une courte phrase : « ce n’est pas que les hommes sont devenus plus cupides qu’avant, c’est qu’ils ont eu davantage la possibilité de l’être« .

Les élections européennes peuvent nous apporter un formidable espoir. Celui de faire de l’Union européenne un vrai « gouvernement économique » (DSK) qui puisse nous protéger de la violence des retournements économiques.

0 commentaires à “DSK : l’Europe et la crise”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire


Le Blog Europe2009, indépendant, a pour but de vous informer sur les élections européennes de juin 2009 et ses enjeux. Il veut participer à renouer le lien entre les citoyens et les institutions européennes en expliquant leur fonctionnement. Bonne lecture… et votez !

N’hésitez pas à laisser des commentaires ! Ce blog est un espace de débat.

Sondage

Quel est selon vous le principal enjeu des européennes de 2009 ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...


Notre mariage - Il nostro m... |
CANTERBURY T@LES |
cplespilettes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Millenium Development Goal
| Blog du niveau intermédiaire
| Gregmontres