Archives pour la catégorie Politique étrangère

Actualité : des horloges à l’heure européenne

libre20circul20web469x239.jpgMalgré la crise économique et les relants parfois xénophobes des campagnes électorales en Suisse, les habitants ont très largement renouvelé leur attachement aux accords bilatéraux avec l’Union européenne, par référendum, le week-end dernier. Les électeurs suisses ont bien changé depuis leur refus en 1992 de rejoindre l’Union européenne. A terme, il serait possible d’imaginer la Suisse se rapprocher encore de l’Union, voire la rejoindre. C’est une nouvelle preuve, s’il en faut encore, des avantages qu’offre l’Union aux états membres, et la fascination qu’elle suscite.

Et pour nous, Européens déjà membres de l’Union ? Le rapprochement de la Suisse serait un véritable progrès, car nous verrions alors la possibilité de ne plus avoir tant de paradis fiscaux à nos portes. Ils sont nombreux ces paradis qui offrent la protection fiscale aux Européens les plus fortunés qui ne souhaitent pas participer au fonctionnement de leur société : en interne (Luxembourg, Autriche, Grande Bretagne avec les îles anglo-normandes et les îles Caïman) et autour de nous (Andorre, Monaco, Liechtenstein et la Suisse). L’évasion fiscale coûte très cher aux Etats européens, qui avec la crise, demandent tous ensembles la fin des paradis fiscaux. Il ne faut pas sous-estimer le manque à gagner pour les Etats : 55% du commerce international et 35% des flux financiers transitent par les paradis fiscaux. Outre le fait que cela peut servir à blanchir de l’argent sale, cela compromet les équilibres financiers mondiaux, et nous avons tous vu où cela conduit !

Face à la multiplication des scandales liés à des milliardaires de la banque, la Suisse (comme le Luxembourg), bons joueurs, ont accepté de réfléchir à la fin du secret bancaire.

La Suisse vient également d’abolir les forfaits fiscaux accordés aux millionaires européens qui résident dans le pays. C’est un véritable pas vers l’Union. La page de la Suisse eurosceptique est en train de se tourner… peut être que celle des banques helvétiques aussi.

Mais une véritable page se tournera lorsque les Etats membres parviendront à se mettre d’accord sur des bases fiscales communes, afin de ne pas se faire de concurrence entre eux (le « dumping ») et d’être unis pour concurrencer les autres grandes zones économiques mondiales.

Pour la paix au Proche-Orient

mediumcartegaza.jpgLe Président du Parti Socialiste Européen, M. Rasmussen, a écrit une lettre ouverte à M. Ehud Barak, Ministre de la Défense israélien et leadeur du Labour Party. Cette lettre demande à Israël de mettre fin immédiatement aux opérations militaires et à l’invasion au sol. Même si le Hamas porte une lourde responsabilité dans le déclenchement de la crise actuelle, les opérations israéliennes, qui ont déjà causé plus de 600 morts civils à Gaza, constituent une réponse disproportionnée. M. Rasmussen, au nom du PSE, condamne les tirs de rocket du Hamas comme l’invasion au sol menée par Israël. « Aucune opération militaire n’apportera jamais de solution à l’insécurité dans et autour de Gaza. Seul un compromis politique mettant Israël et la Palestine d’accord pourra amener la paix et la sécurité » a t-il écrit dans la lettre.

Le risque de la guerre est le suivant : l’invasion d’Israël ne peut que renforcer les haines. Même si Israël parvenait à réduire les terroristes du Hamas au néant, les dramatiques pertes humaines collatérales ne ferait à long terme que grossir les rangs des mouvements terroristes déterminés à détruire Israël. Cette guerre ne peut être qu’un coup d’épée dans l’eau. Au vu du nombre de victimes, d’enfants tués, de familles détruites à jamais, la situtation ne pourra s’améliorer de cette façon.

gazacitywideweb470x3260.jpg

Enfin, M. Rasmussen appelle Israël à respecter les règles internationales concernant les zones de guerre. L’interdiction faite aux journalistes de s’approcher des conflits comme l’impossibilité d’acheminer l’aide humanitaire internationale, pèseront dans les choix politiques de l’Union européenne. Israëliens comme Palestiniens ont le droit de vivre en paix. Même si cette solution semble s’éloigner, il n’y a que la diplomatie qui puisse apporter la sécurité à long terme.

L’Europe et le Proche Orient

gaza3.jpgComme nombre de guerres dans le monde, le conflit israélo-palestinien trouve ses origines… en Europe. Nos pays, notamment la Grande-Bretagne, et dans une moindre mesure la France, portent une large responsabilité historique dans ce conflit.

Aujourd’hui tout porte à croire que le conflit entre Israël et le Hamas palestinien est devenu une véritable guerre. Après plusieurs jours de bombardements, le nombre de morts s’éleverait à plus de 400 dans la bande de Gaza. L’opinion publique devient de plus en plus extrêmiste : 95% des Israéliens soutiennent les bombardements quand le Hamas parvient à mobiliser de plus en plus de monde, affaiblissant l’Autorité palestinienne et le Fatah.

Alors que cette guerre semble conduire Israéliens et Palestiniens droit dans le mur, l’Union européenne se doit d’intervenir dans ce conflit qui se déroule à ses portes, et qui a de larges répercutions dans les pays européens qui ont tous des minorités israéliennes et palestiniennes. Alors que Barack Obama et les Etats-Unis se sont enfermé dans un mutisme fuyant, l’Union européenne a les moyens, la puissance et la capacité d’agir, si la volonté est là.

La condition pour que l’Europe agisse dans le monde est qu’elle soit forte et unie. Aucun pays européen seul n’est assez puissant aujourd’hui pour prétendre à la régulation des conflits mondiaux. Les Européens doivent savoir s’unir, et parler fort ensemble. La langue de bois européenne provient de nos trop grandes divisions et surtout de l’affaiblissement des institutions de l’Union (quelle légitimité a un Parlement élu avec autant d’absention ?). Jusqu’ici l’Union européenne s’est essentiellement contentée de financer de l’aide humanitaire au Proche-Orient et de la reconstruction. Alors que les Etats-Unis sont totalement défaillants dans leur politique étrangère, c’est l’heure pour l’Europe de s’imposer dans le monde.

La partie internationale des programmes des listes pour les européennes de 2009 doit peser dans nos choix.



Le Blog Europe2009, indépendant, a pour but de vous informer sur les élections européennes de juin 2009 et ses enjeux. Il veut participer à renouer le lien entre les citoyens et les institutions européennes en expliquant leur fonctionnement. Bonne lecture… et votez !

N’hésitez pas à laisser des commentaires ! Ce blog est un espace de débat.

Sondage

Quel est selon vous le principal enjeu des européennes de 2009 ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...


Notre mariage - Il nostro m... |
CANTERBURY T@LES |
cplespilettes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Millenium Development Goal
| Blog du niveau intermédiaire
| Gregmontres